précieuse opale de mon âme
brûleras-tu d'amour la flamme
noir cristal de ton autel


 

 

 

 

mystère

fermant deux floraisons, enfance sous la terre

Des anges chantent dans la forêt au désert de ma mémoire

les yeux sont des îles
l'océan immense

 

 

et l'oubli m'a léché comme un limier errant